Banque en ligne française : Sitebancaire.com
 
Banques en ligne > Articles > Négociations salariales

Les négociations salariales ont été moins fructueuses que l'année dernière

Seules deux banques ont opté pour l'augmentation. D'une part, une hausse de 0,8 % au 1er janvier 2015 avec un plancher de 300 euros pour les employés du Crédit Mutuel CIC ; il n'en reste pas moins que cette augmentation est en retrait par rapport aux augmentations décidées au début 2014, qui étaient de 1,1 %. D'autre part, le BNP Paribas accrédite une hausse de 0,5 % au 1er avril 2015 avec un plancher de 250 euros brut, en plus d’une prime de 450 euros. Il faut noter que suite à l'inflation de l'an passé et aux performances insuffisantes des réseaux bancaires, les banques souffrent des conséquences de la crise. Toutefois, elles ne veulent pas négliger le salaire des employés. Afin de faire régner une atmosphère pérenne, d'autres alternatives ont été proposées pour les employés des banques pour la nouvelle année 2015.
Certaines banques préfèrent privilégier les salaires les plus bas. Par exemple, Natixis jongle l'augmentation entre 200 et 270 euros, cela en fonction des postes de chacun. Quant à la Banque Postale, elle propose une augmentation de 400 euros aux employés dont le salaire est inférieur à 40 000 euros et une hausse de 0,5 % pour les employés dont le salaire est entre 40 000 et 50 000 euros. Les banques populaires, de leur côté, octroient une prime brute de 200 euros à ses employés dont le salaire est inférieur à 35 000 euros. Face à cela, l’intersyndicale CFDT-CFTC-CGT-FO-SNB conclut que ces négociations salariales sont indécentes et honteuses pour les employés des banques. Par ailleurs, d'autres banques proposent leur appui aux employés pour une accession au logement. C'est une manière pour la banque, à défaut d'augmentation de salaire, de calmer aussi l’atmosphère afin d’éviter les grèves et autres inconvénients. Ces opérations de prêt immobilier sont menées au siège de la banque, et les employés intéressés bénéficieront d'une caution bancaire afin qu’ils puissent obtenir leur prêt. À part l’accession au logement, il y a des banques qui ont pris des mesures annexes telles donner deux jours de congé paternité en plus et un supplément d’intéressement qui peut varier entre 200 et 400 euros. Avant 2015, en décembre dernier, l’AFB (Association Française des Banques) a revendiqué qu'il était nécessaire de revaloriser de 1 ,5 % les salaires minimums et de créer un salaire minimum de 33 000 euros pour les cadres de plus de 50 ans. Aussi, malgré les efforts des banques pour stabiliser la situation de ses employés, 2015 n'a pas vraiment promu l’augmentation des salaires des employés des banques.
 
 
Hello
Bank
BFORBANK
Fortuneo
Ingdirect
La net
agence
Boursorama
Monabanq