Banque en ligne française : Sitebancaire.com
 

La banque de « Ma tante » fermera ses portes

« Ma tante », filiale de la banque Crédit Municipal de Paris est sur le point de mettre la clef sous la porte. Les pertes se sont trop accumulées et elle n’a pas les moyens de se convertir au digital. Le conseil d'administration de CMP-Banque a en effet donné l'autorisation à son directeur général pour vérifier la gestion de leurs activités. Ce projet sera présenté au mois de juillet, selon la Marie de Paris, actionnaire majoritaire de la firme. Ce dernier assumera également les pertes occasionnées ainsi que ses responsabilités. Des difficultés avaient déjà été mentionnées depuis quelques années, et l'établissement avait tenté plusieurs démarches pour ne pas fermer, mais en vain. En 2013, il avait déjà mis en place une stratégie pour réduire ses personnels et 12 % de ses effectifs sont partis volontairement, lui permettant ainsi de diminuer ses pertes de 2.57 millions d'euros l'année suivante (5.77 millions d'euros en fin 2013 et 3.2 millions d'euros en 2014). Malheureusement, cela n'a pas suffit car la filiale de l'ex Mont-de-piété continuait à cumuler des pertes : 16.9 millions d'euros depuis 2011.
Pour y remédier, la banque voulait aussi s'orienter vers le digital et s'y positionner, mais elle ne pouvait plus se permettre, les investissements étant importants. Face à cette impossibilité de restructuration, elle n'a trouvé d'autre moyen que la compensation des pertes en arrêtant progressivement ses activités et liquider par la même occasion ses créances. Les conséquences de cette « extinction » seront élevées pour la ville de Paris. À noter que 99,99% de la CMP banque appartient au crédit Municipal de Paris, sous la tutelle de Mairie. Elle s'est aussi engagée à trouver un emploi pour chaque personne qui y travaille. La facture sera donc assez lourde et on estime que les contribuables devraient débourser plusieurs dizaines de millions d'euros.
 
 
Hello
Bank
BFORBANK
Fortuneo
Ingdirect
La net
agence
Boursorama
Monabanq